Je suis maman et j’aime ma Vulnérabilité! :)

Share Button

Je suis Maman… et j’aime ma vulnérabilité! :)

Etre parents ne s’apprend pas sur un coup de baguette magique!

Il en faudra des moments de doute, d’angoisse, d’impressions d’avoir mal fait, mal dit, de ne plus savoir vers qui se tourner ou dans quelles ressources aller puiser pour aider au mieux son enfant à grandir!!

On ne nous a pas donné la recette magique pour être le parent idéal. Lorsque nous avons souhaité devenir parents, personne ne nous a prévenu de ce qui nous attendait exactement, à quel point ce rôle-là pouvait être à la fois renversant et sublime!

⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎⭐︎


En même temps, est-ce que j’aurais souhaité être une maman idéale pour mon enfant? Consciemment non! Mais il y a eu toute une étape de ma vie où une part de moi cherchait à être la mère parfaite à qui son enfant ne pourrait rien reprocher! A ce moment-là, je n’avais pas conscience que c’était mes peurs qui parlaient.

Peur de mal faire, peur de ne pas y arriver, peur du jugement des autres, peur qu’on me reproche d’être une maman trop ceci ou trop cela…

Bref, j’étais pétrie de peurs et inconsciemment je jugeais moi aussi les autres mamans. Au moindre faux pas, mon sens de l’observation aigu me faisait noter en mon for intérieur toutes les remarques ou les comportements non appropriés des parents.

En même temps je jugeais, et en même temps j’avais mal pour l’enfant qui était visé dans cette situation…

Et puis un jour, j’ai commencé à mettre du sens sur cette douleur au ventre que j’avais quand un enfant se faisait disputer ou malmener, sur ce mécanisme de jugement des autres parents et de moi-même. J’en ai eu marre de répéter sans cesse les mêmes comportements. J’avais toujours en tête ces phrases qui tournaient en boucle dans ma tête : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde », « Si tu veux que ta vie change, change-toi de l’intérieur », etc.

C’est quand la souffrance a été trop forte que j’ai compris à quel point il était nécessaire d’aller réparer mes propres blessures d’enfant pour pouvoir aider et accompagner au mieux le mien!

J’en ai mis du temps à intégrer que toutes ces peurs étaient celles du petit enfant en moi qui pleuraient toujours parce qu’elles n’avaient pas vraiment été entendues…

A partir de cet instant, j’ai cessé d’être la maman parfaite, j’ai cessé de toujours vouloir trop en faire pour mon enfant.

J’ai même commencé à laisser entrer la magie en moi et entre nous : je lui ai laissé le champ libre pour qu’il puisse faire ses propres expériences! Je lui ai montré tout l’espace qu’il pouvait occuper pour grandir en toute quiétude et faire son apprentissage de la vie.

Pour tout ce que j’ai réussi à conscientiser et à mettre en place auprès de lui, je me suis dit « merci » et je me remercie à chaque fois que je laisse parler mon coeur plutôt que mes peurs auprès de mon enfant!

Aujourd’hui, face aux difficultés qu’on peut parfois rencontrer face à notre enfant, si on arrivait tout simplement à se dire « it’s ok! it’s a process! » comme le coach et conférencier spécialiste de la pleine conscience, François Lemay nous le dit si justement!

C’est un processus de vie et d’apprentissage pour notre enfant comme pour nous! A vouloir que tout soit parfait, nous n’apprenons rien et n’évoluons pas.

Faire des erreurs, parfois même les répéter, chercher, douter, ne plus savoir, etc, tout ça est juste parfait! C’est très bien ainsi, c’est là que nous apprenons le mieux. C’est dans ces moment-là que nous pouvons nous féliciter de nous remettre ainsi en question, que nous pouvons nous dire merci, même si ça semble déplacé sur l’instant. Félicitons nous d’être des parents qui cherchent, qui sont animés d’un désir de bien faire, d’apprendre et d’aider son enfant à grandir.

Nous sommes des parents en conscience, nous sommes beaux ainsi et nous pouvons le revendiquer!! :)

Alors pensez à vous remercier!

Vous faites une erreur, vous dites ou vous faites quelque chose de mal et vous en prenez conscience? Plutôt que de vous culpabiliser, REMERCIEZ-VOUS!

Je pense qu’il est grand temps pour les parents bienveillants que nous sommes d’arrêter de nous flageller, de nous mortifier et tous ces « trucs » judéo-chrétiens! Sortons de ce conditionnement pour nous ouvrir tout simplement à l’amour de nous-même! FELICITIONS-NOUS! Apprenons à renverser ce mécanisme du cerveau qui focalise plus facilement sur le négatif et VALORISONS le positif en nous!

Bref, AIMONS-NOUS!

Moi, je m’Aime! et je vous souhaite de vous aimer chaque jour qui passe un peu plus…pour vous et pour vos enfants!

Avec tout mon Amour,

Carine

Bonjour et bienvenue!
Je suis ravie de partager avec vous mes compétences de thérapeute spécialisée dans l’accompagnement des parents.
Ma mission : vous aider à reDécouvrir votre puissance intérieure afin d’Oser vivre la relation parents-enfants qui vous inspire et rayonner tout votre amour auprès de lui!
Share Button

Laissez un commentaire